Vous avez un rêve de ski ? Lange peut vous aider à le réaliser. Gagnez 1000 € + un ensemble de ski complet ! Pour s'inscrire c'est ici

Be one with your goal

Richard Permin, une resurrection au pays du Soleil Levant.

Découvrir l'histoire

Direction le Japon et sa poudreuse, pour ressentir à nouveau et en douceur de bonnes sensations après s’être brisé, il y a un an, les deux talons. Voilà le freerider reparti sur la bonne voie, celle qui l’amènera à la fin de la saison en Alaska. Un demi-siècle d’expertise Lange dans ses valises pour être bien dans ses boots. Ne faire plus qu’un avec elles, plus qu’un avec son but : un retour au ski, au plaisir, à la vie.

13 janvier 2017. Paris. Aéroport Charles de Gaulle.

Au moment de s’envoler vers sa possible et tant espérée résurrection, Rich’ a dans la tête une folle envie de rider, excitation mêlée d’un zeste de crainte. C’est un come-back pas à pas, presque miraculeux. Près d’un an jour pour jour après son grave accident de ski.

Le 24 janvier 2016, Richard s’explosait littéralement les deux calcaneum (talons). Après une saison blanche, la première en 15 ans, son moral est en berne pendant de longs mois. Grosse opération, trois vis dans chaque talon, deux mois de fauteuil roulant, sept mois de rééducation. Il serre les dents, car dès la sortie de l’hopital, il refuse les médicaments.

Le travail sur la chaussure de Richard a commencé bien en amont de ce trip au Japon. Un mois de tests. A modifier la chaussure en fonction de ses douleurs, de ses talons gonflés à cause de la calcification, pour que, quand enfin il les enfile, se fasse jour « une sensation de confort, l’impression d’être dans des chaussons. »

Pour le skieur, cette collaboration est une façon d’atteindre la maturité, « n’être plus seulement un consommateur de ski, mais savoir précisément ce que l’on a sous les pieds en y participant. Avoir la même vision que ceux qui m’accompagnent désormais. »

Passer outre la blessure sans toutes ces drogues qui polluent le corps et l’esprit est un défi de plus. Puis, comme une renaissance, la sève qui remonte dans les cuisses et redonne envie de glisser, de sauter. Mais, la neige dure n’est pas une option. Celle du Japon sera la condition pour pouvoir reskier sans appréhension. Il faut aller chercher la poudreuse pour assurer les réceptions, ne pas se martyriser d’emblée. Dans ses valises, des montagnes de doutes et une paire de chaussures, légère, faite à ses pieds convalescents, préparée avec lui, pour lui.

Passer outre la blessure est un défi de plus…

16 janvier 2017

Honschu Hakuba

 

 

A Hakuba, sur l’ile du Nord Honschu, Richard, pour son quatrième trip au Pays du Soleil-Levant, a trouvé ce qu’il était venu chercher : la neige fraîche atteint des volumes encore plus dantesques que d’ordinaire. Ce sera son plus beau voyage ici bas. Dix jours bénis, en orbite autour d’Hakuba, à disparaître dans l’immaculée des gerbes d’écume, à s’y noyer pour se sentir vivant. A n’en avoir jamais vu autant. A enfin ressentir le plaisir qui prend le pas sur la douleur, celle avec laquelle on apprend à vivre, quotidienne, familière.

A enfin ressentir le plaisir qui prend le pas sur la douleur.

Un soulagement. Doublé d’une sensation bizarre, celle d’avoir des lacunes inconnues. De skier mieux, infiniment mieux qu’il ne marche, cent fois mieux qu’il ne court. La seule activité qu’il peut faire à 80% de ses capacités. Quand il enlève ses chaussures de ski, il boîte !

Freeride

New XT freetour 130

Découvrir

20 janvier 2017

Temple bouddhiste de Nagano

Le Japon pour rider. Mais pas seulement. Saluer les singes des neiges dans les thermes. Se recueillir dans le calme d’un temple, à Nagano. Assister à la fête du feu jusqu’au bout de la nuit. Une pause, après toutes ces années de tournage. Une pause pour s’imprégner et imprimer ces sensations, graver le parcours. Penser qu’il est curieux et osé de se faire faire une chaussure pour recommencer à skier alors que les repères se sont envolés quand la blessure est arrivée. Saut dans l’inconnu. On lui avait prédit deux longues années de pénitence. Il n’a même pas mis un an.

Dans le calme et la sérénité du temple, Richard se repasse en boucle la douceur de ses appuis sur la neige légère, la plus magique qu’il ait jamais ridé. Avec ces fins de journée où « ça tire un peu ». Et ce petit souvenir cocasse à la station de ski de Tsugaike (Nagano), une des rares stations où le freeride soit officiellement autorisé, où il a dû prouver sa maîtrise en prenant un cours, affublé d’un brassard.

24 Janvier 2017

Tokyo aéroport Haneda

Il faut déjà repartir. Le Japon n’est qu’une étape sur le chemin. Il est encore long, les objectifs nombreux, exigeants : faire le tour des Alpes en un hiver, passer 120 jours sur neige… mais surtout finir la saison en Alaska. Le Graal. Parce qu’il n’y aura rien de plus enthousiasmant : être à nouveau Richard Permin, être un nouveau Richard Permin. Plus fort, plus fluide, plus léger. Sans même plus sentir ses pieds.